Automne au Zailiysky Alatau

Automne au Zailiysky Alatau

Nature

Pouchkine aurait pu créer pas mal de chefs-d'œuvre en passant au moins un automne au Zailiysky Alatau.

" Il me plaît de revoir ta fragile beauté, et le somptueux déclin de la nature ". Il est connu que la saison d’automne, également décrit comme « charme pour les yeux », inspirait beaucoup Alexandre Sergueïevitch Pouchkine lors de ses élans créateurs les plus merveilleux. Pouchkine aurait pu créer pas mal de chefs-d'œuvre en passant au moins un automne au Zailiysky Alatau.

1. Avec un emplacement unique en son genre près de la ville d’Almaty, pratiquement au pied des murs des montagnes vertigineuses de quatre kilomètres de hauteur, Zailiysky Alatau prolonge et mélange toutes les saisons de l’année.

2. L’automne commence ici encore en été, quand les premiers gels arrêtent brusquement la floraison intense en hautes montagnes et les alpages changent en couleur brune en une seule nuit.

3. Au mois de septembre, toute route vers tout canyon, c’est déjà un chemin sûr de l’été vers l’automne.

4. Un itinéraire simple vers l’automne, c’est de monter la rue Dostyk jusqu’à la gorge de Maloalmatinsky.

5. Même si la beauté des hauteurs environnantes commence rapidement à se décolorer, en cette même période, dans les moyennes montagnes, nous avons encore des journées chaudes et ensoleillées.

6. Le mauvais temps est d’habitude de courte durée et il n’empêche pas les promenades, d’autant plus que le but est la contemplation de paysages qui changent furtivement leurs couleurs.

7. Ainsi, la débauche enivrante des couleurs d’automne descend tout doucement, avec ostentation, le long des pentes des montagnes.

8. La diversité des plantes et leur multitude définissent une richesse pleine de couleurs pures et de nuances à peine saisissables.

9. Les bouleaux projètent dans le monde un rayonnement joyeux d’or.

10. Les trembles complètent la couleur des pentes des montagnes par un cuivre fin.

11. Les érables et les aubépines apportent au panel général des tons chauds indicibles.

12. Les choses les plus pittoresques et spectaculaires durant cette période de l’année sont les pentes rapides couvertes de bois d’abricotiers sauvages. Cette image surprendrait même les plus insensibles !

13. Encore un paysage qu’il faut voir et qu’il faut apprécier durant cette saison : les lacs subalpins turquoises, tel le lac Issyk.

14. Seulement les sapinières, qui, dans le fond, encadrent cette fête fatale de la vie, deviennent durant cette saison encore plus sombres et plus rudes.

15. Le recul lent (non la fuite !) de l’été est une garantie aux petits animaux (semblables à cette imposante araignée porte-croix) de vivre jusqu’au bout ce qui leur est destiné.

16. Les feuilles tombent, sous un bruissement calme, le silence tombe sur les montagnes, dérangées uniquement par les sifflements du vent au contact des branches nues.

17. Les nombreux oiseaux familiers se taisent et disparaissent, et à leur place les pics, qui se cachaient avant dans les feuilles, deviennent apparents en tapant sourdement des « messages » retentissants dans ce monde calme.

18. Les écureuils affairés deviennent également des représentants perceptibles parmi les animaux locaux, et qui, pour l’occasion, mettent leurs nouveaux petits manteaux de fourrure.

19. Les feuilles tombent mais les fruits pendent encore quelque temps sur les branches des arbres, un complément aromatique intéressant à un esthétisme généreux.

20. Notre automne se termine à l’arrivée de l’hiver. Tandis que les montagnes sont déjà gelées et enveloppées d’une couverture neigeuse, les gorges, encore protégées par le vent, voient leurs arbres perdre leurs dernières feuilles et couleurs.

21. Qui est-ce qui a dit que l’hiver au Zailiysky Alatau est moins pittoresque et sympathique que l’automne ?

22. Toutes ces images présentées ici ont été prises dans la gorge de Maloalmatinsky, dans la gorge Issyksky, aux alentours du célèbre lac.