5 meilleures façons de se sentir nomade au Kazakhstan

Nomadic

Ce n'est pas une liste complète des occasions de se sentir nomade, mais il faut bien commencer quelque part!

Un cavalier se précipite dans la steppe sans bornes, un arc et une flèche derrière ses épaules, et un butin est fixé à la selle. Il commence déjà à faire nuit, le zhigit se dépêche de la chasse à son aul, et on voit déjà ses contours blancs avec les dômes de yourtes. Là, sa jeune femme couturière l'attend. Elle sait tout faire: tisser des tapis en laine de mouton, décorer les vêtements avec des broderies au crochet traditionnelles, cuire des beshbarmak et faire des bauyrsaks. Et bientôt la femme lui donnera un héritier. La vie continue …

Un tel style de vie romantique chez les croyants du dieu Tengri se dessine dans la tête après la lecture de nombreux ouvrages sur les nomades. Bien sûr, les populations nomades vivaient également dans la vie quotidienne: la nécessité de faire paître le bétail, de le protéger des loups, de se préparer pour l’hiver, de construire le « kora » - un abri pour les animaux, de protéger les animaux du froid mortel, de se défendre des ennemis, mais ici on ne va pas en parler.

Avec vous, nous voulons imaginer ensemble ce qu'il faut faire pour se sentir nomade au Kazakhstan, nomade dans le meilleur sens du terme - courageux, fort, romantique.

Sous le shanyrak pacifique*

La première et la plus authentique expérience d’être dans un rôle du nomade, c’est l’opportunité de vivre dans la demeure classique des nomades d’Asie centrale - dans une yourte. Allongé sur un oreiller moelleux, regardant vers le ciel à travers le shanyrak, vous ressentirez une unité absolue avec l'univers et une tranquillité d'esprit indescriptible ... Comme l'écrivent les historiens, "une yourte est le summum de l'architecture nomade et de l'art populaire". Alors c’est vrai! Il convient de dire plus précisement à propos de shanyrak . Pour les Kazakhs, il a une grande signification symbolique. C'est un symbole du foyer, de la perpétuation. Ce n'est pas par hasard que le shanyrak est représenté sur les armoiries du Kazakhstan moderne. La lumière du soleil pénètre dans la yourte à travers le shanyrak, en éclairant en fonction de l’heure de différents ornements sur de nombreux korpés traditionnels (couvertures, matelas, couvre-lits, etc.), Soyez sûr que l'atmosphère dans la maison des nomades ne laissera personne indifférent!

Dans de différentes régions du Kazakhstan, les maisons de loisirs et les hôtels avec les yortes traditionnelles et non-traditionnelles, ouvrent leurs portes pour les touristes. Les yourtes traditionnelles sont un ouvrage écologique, une demeure à ossature recouverte de feutre. Ici, Il fait chaud en hiver et il fait frais en été.

Il y a des "yourtes" bien équipées, stylisées comme étant des logements kazakh authentiques, avec des "murs", par exemple, entièrement en bois, avec toutes les commodités à l'intérieur: une salle de repos et une salle de douche. Il y a tout comme dans une chambre d'hôtel: le chauffage, le lit double, le bureau, la télévision, le téléphone, la télévision par câble et le Wi-Fi. Ces stations fonctionnent toute l'année.

A propos, d’habitude sur le territoire de centres de loisirs ainsi stylisés, on présente aux clients des jeux nationaux, les steeple-chase (dzhigitovka). Il y a la possibilité d’essayer d’aller à cheval. Si les touristes ont le temps, ils peuvent être formés pour rester en selle, aller à cheval vers les curiosités les plus proches. Heureusement, elles sont nombreuses dans notre pays.

** Shanyrak - un élément structurel surmontant le dôme de la yourte, sous la forme d'une croix en treillis, introduite dans un cercle. Conçu pour le support des éléments latéraux du dôme et pour créer une ouverture permettant au soleil de se pénétrer et d’évacuer la fumée du foyer.

Voyage dans le passé

Il est également possible de se plonger dans la vie des nomades, d’ entrer en contact avec leur culture, en participant à l'un des festivals ethno du Kazakhstan, dans un ethno-aul improvisé. C'est le deuxième moyen sûr de s'immerger dans la vie d'un peuple nomade. Pendant le festival, des coutumes et des traditions sous forme de représentations théâtrales sont présentées aux invités. En règle générale, les chansons, les zhyrs, les kui et les térmés kazakhs résonnent sur le territoire des ethno-villages.

Ici, vous pouvez prendre une photo avec un "vrai" khan kazakh ou un brave batyr (guerrier). Pour vous familiariser avec les armes anciennes originales du peuple kazakh, vous pourrez essayer une armure, tirer avec un arc et beaucoup d’autres choses.

Nomade-chasseur

Le troisième moyen sûr de vous sentir comme un nomade est de tenir un aigle royal apprivoisé, de s’imaginer pour un instant comme un chasseur nomade, qui pouvait porter son animal de compagnie sur son bras pendant plusieurs heures par jour et qui était intégral avec lui pendant la chasse. Pour les nomades, la chasse a toujours été un soutien supplémentaire complétant l’élevage, elle avait une grande valeur éducative. Depuis des temps, la chasse individuelle et collective aux saigas, aux chevreuils et aux renards s'est développée dans la steppe. Les nomades ont chassé avec des oiseaux de chasse et des lévriers. Aujourd'hui, au Kazakhstan, il est possible de participer aux tournois des chasseurs avec l'aigle royal et avec des faucons. Ici, même une chasse simulée d'oiseaux de proie pour «proie» artificielle, la communication avec de vrais professionnels dans leur domaine, bien sûr, impressionneront les invités.

De plus, si vous le souhaitez, à l’aide des sociétés touristiques il est possible de participer à une vraie chasse avec les oiseaux chasseurs, dans la nature sauvage !

Gourmandises de la cuisine traditionnelle

Tout le monde sait que la nourriture principale des nomades c’était les produits de l'élevage: en moyenne, selon les chercheurs, une personne consommait par an jusqu’à quatre pouds de la viande (à peu près 65 kg), et 350 litres de lait et de koumiss! Par conséquent, il faut être préparé à ce que l’une des tâches importantes «de se sentir comme un nomade» consiste à tester la force de son corps en consommant une grande quantité de viande très savoureuse dans divers plats nationaux. Ce sont beshbarmak, et kuyrdak, et cyrné, et beaucoup d’autres plats.

Cependant, les produits laitiers fermentés traditionnels des nomades, koumiss et shubat, aideront à digérer tout cela.

Il ne faut pas oublier de la délicatesse orientale - le kurt. Il s’agit d’un fromage séché et salé, à base de lait de brebis. Les nomades le prenaient avec eux dans la longue route, sans penser de sa conservation, le kurt se conserve très bien.

Artisanat

Le cinquième moyen de se sentir nomade est d'essayer de fabriquer un produit traditionnel de vos propres mains sous la direction d'un maître. Dans une société nomade, il y avait toutes sortes d'artisans dans tous les domaines de l'activité économique. Les forgerons ont été très appréciés et leurs outils ont été considérés comme sacrés ... A la demande préalable, il est possible de participer à un atelier, dans chaque région du Kazakhstan. Ceci est principalement pratiqué dans les aouls, les villages, où il y a les maisons d'hôtes, le tourisme rural se développe. Ici l'on peut apprendre aux touristes à couper des produits en bois et en os. Faire l’expérience en tant que forgeron: travailler avec du fer. Il sera intéressant pour les femmes de se familiariser avec le tissage, la couture, la broderie et le feutrage traditionnels. Ce n'est pas une liste complète des occasions de se sentir nomade, mais il faut bien commencer quelque part!

nmoins vous pouvez commencer par ce que nous avons susmentionné.

Similar publications