Les cuisines des pays du monde que l’on peut gouter au Kazakhstan

Food & Drink

Depuis les temps les plus reculés, le Kazakhstan entretient de nombreux liens culturels qui ont considérablement affecté les préférences gastronomiques de la population.

Les cuisines des pays du monde que l’on peut gouter au Kazakhstan

Puisque le Kazakhstan est un État multinational (Kazakhs, Russes, Grecs, Tatars, Ouïghours, Coréens, Allemands et de nombreuses autres nationalités y vivent en paix et en harmonie totale), les cuisines des peuples les plus divers du monde sont par conséquent très largement représentées. Contrairement à l’opinion répandue, les préférences gastronomiques de la population ne se limitent pas aux motifs traditionnels kazakhs ou orientaux. Par conséquent, dans n'importe quelle ville de ce vaste pays, vous trouverez de nombreux cafés, des restaurants et d’autres établissements offrant des plats populaires dans divers coins éloignés de la planète. La cuisine russe, européenne, orientale, asiatique, pan-asiatique et même américaine, peu importe si vous êtes un gourmet ou si vous avez des préférences gustatives bien définies, vous trouverez ici ce qu'il vous faut. Mais bien sûr, la cuisine traditionnelle kazakhe qui exprime clairement la saveur nationale de la région des steppes a été et sera la "cerise sur le gâteau" de cette variété gastronomique.

Cuisine russe

On voudrait commencer par la cuisine nationale russe, car depuis plusieurs siècles de l’interaction culturelle étroite entre les deux puissances, elle est fermement ancrée dans la vie des femmes locales. En raison de leur simplicité et de leur satiété, les plats russes constituent une part importante du régime alimentaire de tous les Kazakhs. En outre, ils sont présentés dans un large assortiment dans de nombreux restaurants à thème, où ils sont préparés selon des traditions séculaires et selon des recettes anciennes, avec l'ajout de produits originaux.

Comment tout a été préparé et qu’est-ce qu’on peut gouter?

Le mode de vie et la situation géographique ont joué un rôle important dans la formation du régime alimentaire en Russie: les champignons, du poisson, toutes sortes de céréales, de légumes et de viande ont été mis à l’étuvée, cuits dans les poteaux et cuits dans un grand four, placé au beau milieu de l’isba (la maison russe).

  • Comme dans toute autre cuisine, le repas se déroule en plusieurs étapes: la première consiste en une soupe traditionnelle russe (le bortsch, la soupe de poisson, la soupe au chou, la soupe aux cornichons), riche et aromatique, en triple bouillon, avec de la crème et une tranche de pain frais, et la seconde étape est connue, en général, par des raviolis, de la gelée de bœuf, du brochet ou de l'esturgeon bouilli, par les fameuses tourtes russes à la viande et aux champignons.
  • Bien sûr, le repas ne peut pas passer sans dessert et sans gourmandises. Presque personne ne pourra résister et ne pas goûter les délicates crêpes dentelles au miel, à la confiture, le caviar rouge ou noir, les biscuits Kalach et le pain d’épice sucrés, les tranches de pastille colorée, les baies et les fruits cuits au four.
  • Les boissons russes traditionnelles sont aussi très savoureuses: le kvass rafraîchissant, le sbiten au miel épicé et piquant, les boissons aux fruits parfumées avec une légère acidité et l’hidromiel réjouissant.

D’habitude, après un tel repas, on ne veut rien faire pendant très longtemps, seulement l(on a l’envie de s’asseoir et de mener de lentes conversations, en jouissant de satiété et de satisfaction du goût des plats mangés.

Cuisine européenne

Si l’on examine la cuisine européenne au Kazakhstan, on peut affirmer avec certitude qu’elle a toujours été très populaire et très demandée par la population locale. Presque un établissement sur trois met l’accent sur la cuisine de pays européens tels que l’Allemagne, la République tchèque, l’Irlande, l’Angleterre, l’Italie et la France. Bien entendu, le menu se compose généralement des plats pouvant correspondre aux préférences gustatives du public kazakh, afin qu’il puisse accepter et apprécier les plaisirs gastronomiques proposés.

Quels plats européens peut-on gouter au centre de l'Eurasie?

Les premiers plats qui viennent à l’esprit ce sont généralement les plats ennuyants, tels que la viande française, les pizzas et les pâtes italiennes, la salade grecque et bien d’autres, que l’on trouve au menu de tous les restaurants. Toutefois, le secteur de la restauration au Kazakhstan se développe rapidement et, afin de susciter l’intérêt d’un public exigeant, les chefs introduisent sans cesse de nouveaux postes, élargissent et améliorent la carte et s’efforcent d’atteindre le niveau européen. Et l’on doit dire qu'ils réussissent!

  • Dans de petits restaurants italiens confortables, on vous offrira des bruschettas aux garnitures variées, des fromages fins et des antipasti (collations froides et chaudes), toutes sortes de pâtes (de la carbonara aux fettuccines), du risotto, des raviolis, des pizzas à croûte mince, des ossobucos au bœuf et de nombreux autres plats traditionnels .
  • Pour goûter la France selon l'interprétation kazakh, vous pouvez commander des plats tels que: la quiche (la tourte ouverte incroyablement délicieuse), la soupe à l'oignon, la ratatouille, la tartiflette, la salade niçoise, la fondue savoyarde, les desserts gastronomiques (blanc-manger, les éclairs, les crêpes « Suzette ») .
  • Plats britanniques populaires sont : le bœuf Wellington, tourte de berger anglais, le romsteck de porc, le steak de bœuf, l’agneau du Lancashire, ainsi que de nombreux desserts délicieux – le crumble, le gâteau au fromage, le Yorkshire Pudding, la bagatelle et Lemon Kurd.
  • La cuisine allemande est également très populaire parmi les Kazakhstanais: les plats les plus préférés sont: le roulés au canard, les escalopes, les saucisses de toutes sortes, les jambons, le eisbein (le jambonneau avec légumes), le saumon, le saumon ou le carpe avec diverses sauces, la tourte alsacienne, le strudel et plusieurs d’autres.

En plus de tout cela, dans le menu de nombreux restaurants, vous pouvez trouver des plats assez exotiques de cuisine néerlandaise, autrichienne, irlandaise et tchèque, bien que peu nombreux, mais ils le sont toujours. Historiquement, la cuisine européenne est devenue populaire depuis l'époque de l'empire russe, lorsque des scientifiques et des commerçants européens s'étaient rendus au Kazakhstan pour des expéditions. La mondialisation a également joué un rôle, grâce à quoi le régime alimentaire du Kazakh moyen était complété de plats d'origine européenne.

Cuisine orientale: cuisines pan-asiatique et turque

Beaucoup plus tôt, les établissements de cuisine orientale ont acquis une immense popularité au Kazakhstan, en raison de la similitude des goûts, notamment en raison de l'incroyable variété inhérente de plats à base de viande et de desserts étonnants. La cuisine orientale peut être divisée en deux grandes catégories: la cuisine pan-asiatique et la cuisine turque. Dans le premier cas, les restaurants chinois, coréens et japonais sont très populaires.

Rouleaux, sushi, viande sucrée et épices aigues

C’est avec cela que la cuisine panasiatique est généralement associée aux habitants du Kazakhstan. Les plats coréens et chinois sont très recherchés par les amateurs de mets épicés et complexes, qui ne surchargent pas trop l'estomac. Le riz, la viande, les nouilles, les légumes et les fruits de mer constituent la base de la plupart des friandises traditionnelles, mais la composition et les proportions sont choisies de manière à ce qu’après un repas, il n’y ait aucune sensation de lourdeur. La combinaison d’huile de sésame, d’olive ou de colza et de nombreuses épices aromatiques, d’ail, de poudre de racine de gingembre et de sauce de soja sont à l’origine du goût insulaire caractéristique et du riche arôme d’épices que tout le monde aime tant dans la cuisine pan-asiatique.

Dans les restaurants coréens du Kazakhstan, vous pourrez découvrir le vrai goût des plats et collations traditionnels, car leurs propriétaires sont souvent d'origine coréenne et ont conservé des recettes anciennes et ont importé tous les ingrédients nécessaires directement de la Corée du Sud. L’apparition de Coréens de souche sur le sol kazakh est due à la politique brutale de l’URSS en Extrême-Orient, alors qu’environ 100 000 Coréens avaient été déportés au Kazakhstan et laissés littéralement à leur sort. La population locale a aidé les malheureux et les désorientés à survivre dans la steppe froide, ce qui a en fait jeté les bases de leur établissement sur le territoire du pays.

En revenant au sujet de la nourriture, on ne peut pas oublier que la cuisine coréenne, qui est assez populaire et répandue dans les pays post-soviétiques, est encore quelque peu différente de celle à laquelle les Sud-Coréens modernes sont habitués. Dans les restaurants locaux, de nombreux ingrédients spécifiques sont parfois remplacés par ceux du marché et sont familiers aux habitants locaux (toutes sortes d'algues, certains types de poisson et de fruits de mer), et les recettes sont adaptées de manière à ne pas choquer les Kazakhstanais qui ne sont pas habitués à la célèbre épice coréenne. Mais malgré tout, ils aiment beaucoup cette cuisine et la cuisinent délicieusement, avec plaisir. Les plats de viande chauds sont particulièrement bons - bulgogs, chjokpal, calbi, jus de bokkoy, kalbithan (soupe de côtes de bœuf), kamjathan (soupe de corniche de porc), samgetkhan (soupe de poulet), solollthan (soupe de bœuf), grill coréen, porc grillé ) et plusieurs d’autres.

La cuisine japonaise traditionnelle y est également très populaire: sushis, petits pains, nigiri, gunkans, sashimi, yakitori, tempura, nouilles (ramen, udon et soba). On pense que l'apparence et la composition équilibrée de ces plats créent une atmosphère d'harmonie et de tranquillité dans le processus de prise de nourriture. Pour leur préparation, seuls des produits frais et de haute qualité sont utilisés - toutes sortes de fruits de mer, le riz, les algues, des légumes, parfois de bœuf et de poulet. L’expérience culinaire japonaise a été parfaitement adoptée au Kazakhstan: de nombreux bars à sushis et restaurants maîtrisent parfaitement l’art de préparer des plats spécifiques. Certains restaurants ont même invité des chefs du pays du soleil levant.

Tout cela est un indicateur (et un résultat) de la proximité historique du Kazakhstan et des pays de l'Est, qui entretenaient des liens commerciaux et politiques communs depuis l'Antiquité. A propos, la plupart des pays asiatiques actuels étaient liés au peuple kazakh grâce à la Grande Route de la Soie et, même à cette époque, de nombreux plats de la cuisine pan-asiatique ont apparu dans les steppes kazakhs.

Orient hospitalier

La cuisine traditionnelle de la plupart des nationalités orientales (y compris turques) est étroitement liée à la cuisine nationale kazakhe, qui se reflète dans de nombreux plats modernes au Kazakhstan. La principale caractéristique qui lui a valu sa popularité et sa reconnaissance dans le monde entier est la teneur en calories et l’ampleur des plats, ce qui permet à une personne de se saturer pour de longues heures à l’avance. Leur composition comprend principalement de la viande, du lait et des produits céréaliers. La pâtisserie a également toujours été un attribut invariable de la cuisine orientale et la décoration de toute célébration - ici, elle est très appréciée et, surtout, on sait la cuisiner correctement.

Liberté gastronomique

Les Kazakhs sont habitués depuis longtemps au terme «la cuisine orientale» et l’utilisent pour réunir de différentes directions, parmi lesquelles il y a des représentants de la cuisine asiatique (la cuisine ouzbèke, tatare, ouïgoure) et de la cuisine caucasienne (géorgienne, arménienne). Parfois, il y a même des plats des pays de la péninsule balkanique, comme la Turquie. Ils sont liés par une approche similaire du traitement et de la préparation de la viande et des produits laitiers, ainsi que par une abondance de plats à base de viande et de pâte.

  • La cuisine ouzbèke est l'une des plus populaires et des plus appréciées au Kazakhstan. Une excellente variété de plats juteux et alléchants en est la meilleure explication. Dans les restaurants locaux, vous pouvez essayer toutes sortes de belyashs (gâteau frit à la viande), de chebourek (gateau à la viande) et de samsa, le dolma (viande d'agneau émincée aux épices, enveloppée dans des feuilles de vigne), le chuchvara (des raviolis ouzbeks), le mumpar (soupe aux raviolis), le bedana kabob (caille à la broche) et beaucoup d’autres. Le plat préféré de cette cuisine au Kazakhstan est un pilaf traditionnel ouzbek.
  • La cuisine géorgienne est également très demandée, en particulier par les amateurs d'excellentes pâtisseries et de délicieux fromages. N'oubliez pas d'essayer le khachapuri, le phali (soupe de légumes à la sauce aux arachides), le lobio, le satsivi au poulet, le chakhokhbili, une soupe de bœuf kharcho épaisse et parfumée, un délicieux khinkali, de la viande avec de la sauce satsebeli et du tsitsilu au poulet frit.
  • La cuisine ouïghoure séduit par ses énormes portions et le goût net et varié d'une variété de plats: sambusa, gyan-fyan (du riz avec la sauce à la viande et aux légumes, kavap (le chachlyk à l'agneau, la viande grillée), chushura (les raviolis uigurs), dapanji, lagman, gampan, sai ( une sorte de topping Uigur de légumes et de viande avec un ensemble d’épices).

En outre, les Kazakhstanais aiment prendre du thé parfumé avec quelque chose de sucré. La cuisine turque s’intègre ainsi parfaitement dans la mentalité gastronomique locale. Presque partout, vous pouvez essayer d’excellents gâteaux orientaux, tels que le sorbet, le baklava ou les délices turcs, qui ont un goût unique et mémorable en raison de l’abondance de noix, de miel, d’abricots secs et de jus de fruits dans la composition.

En résumé, nous pouvons dire que ce pays merveilleux a longtemps eu un grand nombre de liens culturels qui ont considérablement affecté les préférences gastronomiques de la population. Commençant par des plats européens et se terminant par des fruits de mer pan-asiatiques, presque toutes les grandes cuisines ont leur représentations au Kazakhstan, qui était le lieu de croisement des cultures, des peuples et des traditions depuis des siècles.

.

Similar publications