Les rivières du Kazakhstan, idéales pour le rafting

Les rivières du Kazakhstan, idéales pour le rafting

Adventure

Au Kazakhstan, nous organisons des raftings pour tous les goûts !

Que ce soit pour faire du rafting extrême sur les rivières turbulentes de la montagne, avec chicanes et lacets successifs, ou que ce soit pour flotter sur des eaux calmes à bord d’un bateau, peu importe vos préférences, au Kazakhstan, vous trouverez votre bonheur ! Le rafting rentre généralement dans la catégorie des sports extrêmes, même s’il est parfois autorisé aux enfants dans certaines rivières. Nous allons parler dans cet article des meilleurs endroits pour le rafting au Kazakhstan. Les deux régions, d’Almaty et du Kazakhstan-Oriental, peuvent se vanter de leurs avancés en terme d’organisation et de professionnalisme dans ce domaine, avec des offres variant d’itinéraires simples au plus complexes, sur des durées variant d’un jour jusqu’à plusieurs jours. Selon une norme internationale, chaque zone d’une rivière est divisée en six sections ou catégories, qui correspondent à six niveaux de difficultés en terme d’obstacles, plus le nombre de la catégorie est élevé, plus le passage sera difficile.

Les rivières de Jetyssou

Dans la région d'Almaty, trois rivières sont particulièrement prisées pour le rafting, les rivières : Ili, Turgen et Chilik.

La rivière Ili est une rivière avec un courant calme, elle rentre dans la première catégorie en terme de difficulté. Cette rivière est idéale pour les vacances en famille avec vos enfants, à partir de cinq ans, et pour les personnes qui préfèrent un sport plus tranquille. Ici, le rafting s’approche davantage d’une promenade en rivière avec la possibilité d'admirer les paysages environnants, les bosquets de turang, les roselières, d’observer les oiseaux ainsi que les bêtes (oui, oui, vous pouvez voir, par exemple, des sangliers près d’un point d'eau le long de la rive), avec des arrêts touristiques planifiés. De plus, il est possible de combiner cette promenade avec la pêche. Cette rivière est connue pour ses énormes poissons-chats et ses carpes. La saison du rafting commence fin avril jusqu’à mi-juin, néanmoins, vous pouvez organiser un rafting également en septembre si vous le souhaitez. En été, la température de l’air atteint les 40°C, 45°C degrés, c’est pourquoi il est déconseillé de pratiquer cette activité durant cette période de l’année.

La rivière Turgen est une rivière de montagne qui rentre dans la deuxième catégorie en terme de difficulté. En juillet, lorsque le niveau de l’eau du fleuve augmente, elle passe à la troisième catégorie. Elle convient aux familles avec des enfants à partir de l’âge de 10 ans, aux jeunes et à tous ceux et celles qui souhaitent ressentir de l’adrénaline modérée. Les paysages de montagne pittoresques ont rendu cet itinéraire très populaire. Les organisateurs allient ici le rafting avec une excursion à cascade de l’Ours (Medved) dans les gorges de Turgen. La saison commence mi-juin jusqu’à mi-août.

La rivière Chilik est une rivière qui rentre dans la troisième catégorie en terme de difficulté. C’est ici qu’on vient chercher l’adrénaline des sports extrêmes ! L'eau agitée de cette rivière ne vous laissera pas vous ennuyer entre les steppes monotones qui l’entourent. La saison dure ici entre mi-juin et début octobre.

Il convient de mentionner aussi deux autres rivières dans la région d'Almaty où ce sport y est organisé.

La rivière Charyn, une autre rivière de la montagne Jetyssou, se distingue par ses irrégularités. Le courant y est calme et tranquille avec, néanmoins, des épisodes de courants très turbulents.

Pour les fans des sports extrêmes, les organisateurs proposent un itinéraire spécial le long de la rivière Köksu. Cette dernière est divisées en plusieurs parties chacune correspondante à des catégories différentes, du niveau 3 jusqu’à 5. Avec, tout autour, la nature fascinante de Jetyssou (Jungar Alatau), le rafting sur cette rivière ne laissera personne indifférente !

Les rapides du Kazakhstan-Oriental

La rivière Ouba est la plus populaire et préférée dans la région du Kazakhstan-Oriental notamment pour la beauté de la taïga environnante. Elle est très pittoresque et bénéficie d’un courant assez sinueux. D’un côté, très mystérieuse, mais d’un autre côté, dangereuse, car il est impossible de voir parfois ce qu’il se cache parfois derrière un virage.

Pour ceux et celles qui préfèrent quelque chose de plus détendue, l’itinéraire, qui part du confluent des rivières Ouba blanche et Ouba noire en l’Ouba (à 50 kilomètres de la ville de Ridder) jusqu’au village Qaragujiha, est recommandé. Il dure entre trois à cinq jours.

La suite de cet itinéraire, avec le franchissement des fameuses rapides " Bolsheubinski ", est réservée qu’aux rafteurs professionnels et à ceux et celles qui n’en sont pas à leur premier rafting. La saison commence en mai jusqu’à mi-août.

Des tours sont également organisés en week-end le long des rivières calmes de Boukhtarmal, Irtych, Ulba et Serzhikha. Les amateurs de sports extrêmes apprécieront les rivières Kalzhir, Turgusun et Hamir.

Les rivières de montagne Kalzhir et Hamir sont suffisamment éloignées des grands villages, ce pourquoi, ce sera également une opportunité, pour ceux et celles qui ont décidé de s‘y rendre, de réaliser toute une expédition de plusieurs jours dans la région. Néanmoins, sachez qu’il n’est pas évident de s’y rendre, et le niveau de difficulté du rafting étant élevé.

Dans tous les cas, peu importe où que vous décidez de pratiquer cette activité, contactez les professionnels, guides locaux et instructeurs. L’époque, où les participants devaient apporter avec eux tout l’équipement et matériels nécessaires, est révolue. Désormais, presque tout ce dont vous avez besoin peut vous être offert sur place.