La nature immaculée du Kazakhstan: les 20 meilleures lieux

La nature immaculée du Kazakhstan: les 20 meilleures lieux

Nature

Les perles les plus brillantes d'un collier des curiosités naturelles du Kazakhstan

Dans le monde, l'écotourisme se développe plus activement à proximité de zones naturelles spécialement protégées: les parcs nationaux et les réserves. En effet, c’est là que sont préservées les oasis fauniques non touchées par la civilisation, et même si quelque activité humaine est autorisée, elle est strictement réglementée.

Bien entendu, au Kazakhstan il y a plus des zones protégées uniques que les vingt mentionnées dans cet article. Cette liste ce n’est utile que le guide pour ceux qui voyagent pour la première fois dans le pays (les hôtes étrangers) ou envisagent de voyager pour la première fois hors de leur région dans une autre région de notre vaste pays. Par conséquent, nous ne répertorions que les perles les plus brillantes du collier des curiosités naturelles de plusieurs régions, combinant certaines d’entre elles en une seule, celles qui sont proches les unes des autres.

Région d’Akmola: Burabay et Korgalzhyn

Les curiosités naturelles principales de la région d'Akmola sont bien entendu les objets du parc naturel national de Burabay et du lac de la réserve naturelle de Korgalzhyn.

1. Les forêts et les lacs de Burabay sont une oasis dans les steppes qui l’entourent. On trouve ici à la fois des espèces animales du nord et du sud. Les animaux des forêts sont: les cerfs, les élans, les chevreuils, etc. On trouve souvent des renards, des des renards corsacs et des lièvres dans la steppe et la forêt-steppe. Et bien que pas souvent, mais il est tout à fait possible de les voir! Des roches de granit inhabituelles, des formes bizarres, comme si elles étaient composées de dalles géantes. Presque toute a sa propre légende, son propre nom. Il n’est pas surprenant que cette région ait longtemps été choisie par les touristes kazakhs et les étrangers, et l’accessibilité est fournie par une nouvelle grande route venant directement de Nur-Sultan (Astana). Un peu plus de 250 km - et vous y êtes!

2. Il est plus difficile de se rendre au réseau de lacs de Tengiz-Korgalzhyn pour admirer leur parure principale avec des flamants roses, la route ici est bien pire. Mais ça vaut le coup! Vous avez juste besoin de trouver le bon véhicule. De plus, il y a une forte probabilité de rencontrer une antilope de steppe - le saiga!

Zone protégée d'Irgiz-Turgai dans la région d'Aktobe

3. Il est possible d'observer des saigas, les représentants de la population de Betpakdala, sur le territoire de la réserve naturelle d'Irgiz-Turgai, dans la région d'Aktobe. En particulier, la réserve naturelle de l’État d’Irgiz-Turgai a été créée pour préserver et restaurer les habitats (les hivernage, les habitats d’été, les lieux d’agnelage) et les voies de migration des saïgas. En outre, la réserve a pour tâche de préserver les zones humides uniques du système lacustre d’Irgiz-Turgai, qui sont l’un des lieux de concentration des oiseaux de zones humides lors des migrations saisonnières et des frayères pour les poissons. Les terres de la réserve figurent sur la liste de l'Union internationale pour la conservation de la nature, en tant que zones humides d'importance internationale pour la conservation d'espèces d'oiseaux aquatiques et quasi-aquatiques uniques. Ces terres éloignées de la civilisation intéresseront beaucoup les naturalistes.

La région d’Almaty: du sommet des montagnes aux dunes du désert

4. Près de la ville d'Almaty, il vous est vraiment nécessaire de visiter le Grand Lac d’Almaty, qui fait partie du parc national Ile-Alatau. Oui, la route bétonnée, qui mène presque jusqu’à la rive du lac, l’a fait très visitée, et parfois le silence habituel autour ne suffit pas pour profiter pleinement de la vue, cependant, ne virez pas le lac de votre liste d’éco-lieux. Des oiseaux rares (des hibidorhynques) vivent encore ici et des edelweiss poussent sur les pentes des montagnes.

5. Plusieurs sites naturels intéressants peuvent être visités dans le parc national Altyn-Emel: les montagnes d’Aktau, les montagnes de Katutau et la célèbre Dune Chantante. Entre les sommets du Grand et du Petit Kalkan il y a deux collines sablonneuses. La Dune sud s'élève à 150 mètres, la Dune Nord s’élève à 100 mètres. Le parc est situé dans les zones désertiques et montagneuses. Environ 80 espèces de mammifères et 260 espèces d'oiseaux y vivent. Sur les vastes plaines et les pentes de la montagne d’Altyn-Emel, les argali, gazelles de Perse et les hémiones coexistent paisiblement. En outre, depuis plus de dix ans, on y essaie de rétablir l'espèce en voie de disparition, le cheval Przhevalsky.

6. Les gorges de Turgen, riches en cascades et ruisseaux, en forêts de conifères et mixtes, en prairies alpines et subalpines, atteignent 44 km en profondeur jusqu'au plateau d'Asa (2560 m d'altitude). La promenade aux cascades est très populaire parmi les touristes. La distance à pied entre la route principale et la cascade d’Ours est à peu près d’un kilomètre, quelque part au milieu du chemin menant à celle-ci, sur le versant opposé de la gorge, vous pouvez voir la cascade Rocheuse. En marchant vers les cascades, le long de la puissante rivière Turgen, vous pouvez continuer le voyage en voiture. Il y a une route bétonnée jusqu'au village de Batan, puis elle se termine, mais ensuite c’est le plateau d'Asa qui vous attend ! Après une longue montée le long de la serpentine, une vue magnifique s'ouvre sur le plateau - un vaste pâturage d'été - Zhailau, qui s'étend à l'est, en direction du réservoir de Bartogai sur 40 km, atteignant parfois 15 km de large à certains endroits. Quelque part vous pourrez rencontrer des camps d’été de bergers. Vous pourrez même les visiter et gouter une tasse de thé chaud.

7. Les lacs de Kolsay sont situés sur le territoire du parc national «Kulsay kulderі», à 1818, 2252 et 2850 mètres d'altitude. Le lac Kaindy est situé à 12 km à l'est des lacs Kolsay et s'étend sur 400 mètres. Lors d'un week-end, il est tout à fait possible de visiter les deux lacs inférieurs de Kolsay et le lac Kaindy. Le lac Kolsay supérieur (le troisième lac) est situé à 4 km du deuxième et à 600 m plus haut, ce qui demande plus de temps et une meilleure préparation physique. Kolsay est un endroit idéal pour la randonnée, l'équitation et le VTT. Le lac Kaindy est apparu il y a environ cent ans à la suite de l'effondrement d'une énorme masse de roche qui avait bloqué la gorge avec un barrage naturel. Des troncs secs de sapins s’élèvent au-dessus de la surface de l’eau comme un garde. De tous les côtés, le lac est entouré de pentes rocheuses et de montées de fusées raides. Au-dessus, il y a une impasse rocheuse, et vous ne pouvez vous rendre à l'eau en voiture que d'un côté.

8. Canyon de Charyn est l'un des objets naturels les plus intéressants de la région d'Almaty. Le canyon est composé de roches sédimentaires, dont l'âge est d'environ 12 millions d'années! Au coucher du soleil, les parois du canyon, constituées de grands dépôts d’argile, virent au rouge et miroitent avec des nuances surprenantes. Le lieu le plus visité par les touristes est la soi-disant "Vallée des châteaux". Le Canyon de Charyn ressemble au Grand Canyon du Colorado en Amérique du Nord, bien que sa taille soit inférieure à celle-ci, mais la beauté de la «Vallée des Châteaux» est particulière et unique. Il sera également intéressant pour vous de visiter le canyon de « Temirlik », où un bosquet de cendres est préservé, les canyons « Paysage de Lune » et « L’unité paysagique Kurtogay ».

9. La vallée de la rivière Bayankol, située au pied de la montagne de longueur de 7000 milles de mètres, la plus septentrionale du monde, le pic Khan-Tengri, est connue depuis longtemps parmi les alpinistes. Après tout, Khan Tengri est un « brand » bien promu. Cependant, les personnes qui sont loin des sports professionnels auront aussi quelque chose à faire et à admirer: en plus des alpinistes, « Khan » attire également les touristes de montagne. Chaque année, plusieurs centaines de personnes font des voyages de difficulté variable le long du Terskey Alatau. Il existe également une opportunité unique d'observer des animaux sauvages: les cerfs, les bouquetins et les argalis, dans leur habitat naturel. Certains parviennent même à rencontrer le léopard des neiges! La gorge de Bayankol de la source à la sortie de la vallée de Tekes est de 70 km. Les sources de la rivière ayant le même nom prennent leur début dans les glaciers qui descendent de la chaîne de Sarydzhaz. Ce sont de grands glaciers du Mur de marbre, les glaciers Bayankolsky et Zapadny. La rivière Bayankol sépare la chaîne de Terskey Alatau et le Tien Shan Central. Il faut noter qu'en été, dans la vallée, il y a un véritable jailau avec de nombreuses yourtes, où les hôtes sont toujours les bienvenus!

10. L’ objet touristique remarquable de la région d’Almaty, qui mérite d’être visité par les touristes c’est également la plus haute cascade d’Asie centrale - le Burhan-Bulak situé dans les gorges Kora d’Alataou de Zhetysu (mieux connu sous le nom de Dzhungarsky Alatau). La hauteur de toutes ses cascades visibles est d'environ 112 mètres. Mais s'y rendre n'est pas si facile! Sur les transports très praticables, il n’existe aujourd’hui qu’une seule option d’accès: le col Kapalsky Izvoz. Depuis le col, c’est époustouflant de descendre dans la gorge de Kora et, au retour, de la gravir. Au fond de la gorge jusqu’à la cascade, il n’y a que 12 km de chemin de terre. Si vous avez la chance de participer à la tour vers la cascade, vous ne le regretterez pas et, plus tard, vous vous souviendrez de toutes les difficultés de la route comme d’une aventure intéressante!

Région du Kazakhstan de l’Est: les merveilles de l'Altaï

11. Le point culminant de la crête de Katoun et le point culminant de la Sibérie - le mont Bélukha - est l'un des sites les plus brillants de l'Altaï du Kazakhstan. Ce sommet à deux têtes attire depuis longtemps les voyageurs, les scientifiques, les ésotéristes et les alpinistes du monde entier. Les pics ont la forme de pyramides irrégulières - occidentale (4435 m) et orientale (4506 m). Entre eux, il y a un abaissement – le col de Belukha, dont la hauteur est de 4000 m. Le nom Belukha a été donné à la montagne par les pionniers russes en raison de la grande couverture de neige sur les sommets. Les Kazakhs appellent le Mont Mztau, ce que signifie "la montagne de glace". Aujourd'hui, de différents tours sont organisés vers le pied du Belukha: les randonnées pédestres, les équestres et même les tours avec le transfert en hélicoptère.

12. Cascades et lacs du parc national Katon-Karagai.

Le parc naturel national de Katon-Karagai est la plus grande zone naturelle spécialement protégée du Kazakhstan. Les écosystèmes de la région ont été préservés presque dans leur forme originale en raison de leur éloignement et de leur inaccessibilité à l'homme. Les montagnes de l'Altaï comprennent divers paysages, notamment des marais, des forêts, des prairies et la toundra. La propriété du parc est la plus grande cascade de l'est - Kokkolsky, dont la hauteur est supérieure à 50 mètres. Elle est située dans une zone impraticable près de la montagne Belukha. Vous pouvez vous y rendre à pied ou à cheval. Le sentier de randonnée près de la cascade est populaire auprès des voyageurs se dirigeant vers le glacier Berelsky. La cascade de Yazevy est plus petite que celle de Kokkolsky, mais ses rivages rocheux pittoresques, recouverts de mousse douce et d’airelles, ne vous laisseront pas indifférent. De plus, depuis des temps immémoriaux, la région de Katon-Karagay est réputée pour la présence de clés de radon. Il y a environ 400 lacs dans la région! La plupart d'entre eux sont petits, avec une surface de miroir pouvant aller jusqu'à un kilomètre carré. Le plus grand lac - Bukhtarminsky est situé à la tête de la rivière Bukhtarma, à la limite supérieure de la forêt. Le Grand lac de Rakhmanov est situé tout près. Trois autres grands lacs - Yazevoe, Chernovoe et Maralie - sont situés sur la crête de Listvyaga. Dans les eaux de ces lacs il y a de nombreux ides et ombres.

13. Le lac Markakol est une autre curiosité de la région du Kazakhstan de l’Est, qui a longtemps été aimée par les voyageurs. Le lac est situé sur le territoire de la réserve Markakolsky, entre les chaînes d’Azutau au sud et de Kurchumsky au nord. Sa surface est de 455 kilomètres carrés! De nombreuses petites rivières et ruisseaux se jettent dans le lac et une seule en sort - la rivière Kaljir. Se rendre à Markakol n’est pas non plus une tâche facile: la longue distance, l’absence de bonne route font du voyage au lac une véritable aventure. Mais ça vaut le coup! L'eau du lac est fraîche, bleu verdâtre, propre et très douce. La transparence est de 4-7 mètres. Un poisson inhabituel de la famille du saumon - Uskuch - habite ici.

14. Lieux de la taïga de l'Altaï occidental. La réserve naturelle de l'Altaï occidental est connue bien au-delà des frontières du Kazakhstan en raison des affleurements de pierre au sommet des montagnes, à la jonction des trois principales chaînes de la région: Koksuisky, Ivanovsky et Kholzun. Cet endroit s'appelle "La compté de fée en pierre ". Sur une superficie de près de 16 kilomètres carrés à proximité du sommet de Skazka (Compte de fée) (2179 m), des buttes résiduelles de granit de forme étrange, atteignant parfois une hauteur de 35 mètres, se dressent comme des gardes! Beaucoup d’entre eux ont leur propre nom: les Athletes, le Regardeur, la Conversation des Aînés et autres. Outre les buttes résiduelles, les lacs alpestres Beloubinski attirent l’attention, le plus beau d'entre eux est le lac Kedrovoïe. Ici, dans le creux intermontane, on peut trouver le plus grand marais alpestre de l’Altaï occidental, le maais Gulbische (six kilomètres de long et deux kilomètres de large) - l’habitat estival des ongulés: les chevreuils, les cerfs, les élans. Il est tout a fait possible de rencontrer le propriétaire de la taïga (l’ours)! En général, с’est sûr que vous pourrez faire ici une séance photo du monde animalier: les oiseaux et les animaux. Les lieux d'observation des habitants de la taïga dans cette région ne sont pas moins intéressants: il s'agit de la vallée de la rivière Black Uba, au pied du Blanc de Lyamin. Ici, pour les touristes, on a même organisé des plateformes d'observation. D'une distance de sécurité d'une hauteur de 3-4 mètres, vous pouvez observer des wapitis, des cerfs et des chevreuils.

15. L’unité paysagique Kiin Kerish. Ayant la beauté inhabituelle, l’unité paysagique Kiin Kerish combine des «structures» complexes d'argile rouge, blanche et jaune. De loin, les falaises d'argile brillantes et les gouffres de Kiin Kerish ressemblent à des flammes de feu. Par conséquent, ces roches s'appellent "Ardentes". Les touristes trouvent encore ici les vestiges d'anciens vertébrés (des rhinocéros, des crocodiles, des tortues). L'attention des scientifiques est également attirée par les espèces vivantes de la flore et de la faune, et des expéditions scientifiques sont régulièrement organisées. Le climat chaud dominant ici, combiné à un manque complet d'eau, crée une atmosphère fantastiquement pittoresque et mystique.

Région de Karaganda: la chaîne de montagnes de Karkaraly

16. Les chaînes de montagnes locales situées dans les régions de steppe et de collines sont une caractéristique distinctive du paysage du Kazakhstan central. La chaine de montagne la plus célèbre, populaire et accessible aux touristes est la Chaîne de montagnes Karkaraly, située sur le territoire du parc national ayant le même nom. Ici, les forêts de pins ont été préservées, les lacs de montagne dans des dépressions en forme de cratère de rochers granitiques sont agréables à regarder. Deux lacs situés dans une proximité accessible de la ville de Karkaraly ont leurs noms et légendes - ce sont les lacs Shaitankol et Bassin. Plus d'une douzaine de lacs de montagne sont situés dans la partie occidentale protégée du parc national et ne sont nullement inférieurs en beauté aux lacs susmentionnés. L'inaccessibilité du pays montagneux a créé les conditions favorables pour une concentration importante d'animaux sauvages: des orignaux, des chevreuils, des renards, des lièvres, etc. Il y a même des argali du livre rouge!

Région Mangystau: “Pays bleu-gris” d'Ustyurt et “Vallée des boules”

17. De très longues distances, les conditions météorologiques imprévisibles, l'impossibilité d'obtenir de l'eau potable sur la route - voilà ce que vous devez savoir lorsque vous vous rendez à Ustyurt. Là où il est possible de conduire par temps sec, s’il commence tout juste à pleuvoir, il sera tout simplement impossible de le faire. Il y a beaucoup de curiosités naturelles à Mangystau, les deux principales sont Bozhyra (traduction libre du kazakh "Terre bleu-grise") - une chaîne de montagnes de butte résiduelle, située sur le cote du chink occidental d’Ustyurt, ayant de très belles vues pour prendre les photos, et "La vallée des boules" qui représente concrétions de boule formées il y a des millions d'années au fond de l'ancien océan.

18. Région de Pavlodar: "Bayanauyl" montagnard forestier. L'oasis montagnard forestier de Bayanauyl, situé à cent kilomètres de la ville d'Ekibastuz, constitue la curiosité naturelle principale de la région de Pavlodar. Des falaises bizarres, des lacs d'eau douce pittoresques, dont les plus grands sont Sabyndykol, Zhasyby, Toraigyr et Byrzhankol, des grottes mystérieuses, mais surtout l'éloignement des grandes villes, rendent cette région attrayante pour les écotouristes. En 1985, le parc naturel national de Bayanauyl a été organisé ici. Parmi les 460 espèces de plantes qui poussent dans le parc, 50 sont vestiges: elles incluent le pin de Bayanauyl et le cassis.

19. Zone de Shalkar et d’Imantau de la région du Kazakhstan de Nord. L'une des régions les plus intéressantes et les moins connues est, bien sûr, la zone de Shalkar-Imantau, située dans la région du Kazakhstan de Nord, où il y a de magnifiques lacs pour le tourisme balnéaire et les activités hivernales. La région occupe la première place dans le pays en termes du nombre de lacs. Dans la seconde - par le nombre de forêts et dans la troisième - par la longueur des routes. La nature pittoresque, représentée par une colline onduleuse avec des sculptures bizarres de montagnes abruptes et de creux de lacs, une combinaison de végétation de forêt et de pinède, rend la région du Kazakhstan de Nord du Kazakhstan attrayante pour le développement du tourisme.

Région du Turkestan: la plus ancienne réserve du pays “Aksu-Zhabagly”

20. La réserve naturelle d'Aksu-Zhabagly est l'une des plus anciennes d'Asie centrale. Dans la réserve elle-même et près de celle-ci, avant tout dans le pays, on a commencé à organiser des visites ornithologiques et des visites pour les botanistes intéressés par les tulipes. Pas étonnant que l'emblème de la réserve soit la tulipe de Greig! En ce qui concerne les oiseaux - il existe un lieu de nidification pour 130 espèces d'oiseaux, dont 11 sont répertoriées dans le Livre rouge. La réserve est située dans les montagnes de Talas Alatau, dans l'ouest du Tien Shan. La place centrale est occupée par le canyon d'Aksu, avec une profondeur d'environ 1800 m, où il est possible de marcher à pied ou à cheval.

Add your photo

Choose one or more photo