Les 10 meilleurs paysages du Kazakhstan, ce que vous devez absolument voir

Les 10 meilleurs paysages du Kazakhstan, ce que vous devez absolument voir

Nature

Top 10 des plus beaux paysages du Kazakhstan

Nous sommes plus que sûr qu’une majorité des voyageurs qui visitent plusieurs fois le Kazakhstan, et même les personnes qui y vivent depuis leur naissance, ne connaissent pas toute la splendeur et la diversité de la nature incroyable des lieux que nous allons mentionner ici. Le nombre de personnes, qui peuvent énumérer au moins quelques places remarquables de ce vaste pays, est limité, utilisant en plus des notions larges telles que " steppe ", « montagne », etc. Néanmoins, il existe beaucoup d'endroits qu’il faut absolument visiter ! Il faudra plusieurs d'années afin d’explorer tout le pays. Sur ce territoire, vous pouvez trouver tout ce qui fait la particularité des 6 différents continents, i.e. des voyages à travers des sites historiques et des vestiges de civilisations anciennes, des arrêts de repos dans des stations balnéaires thermales, des rallyes dans le désert à travers des dunes de sable, du ski ou du snowboard dans des stations de classe internationale, ou de la randonnée dans les montagnes pendant l'été. Tout cela s'accompagne de vues incroyablement pittoresques qui feront tourner la tête du touriste le plus blasé. Ainsi, dans cet article, nous vous avons préparé une douzaine de lieux uniques et remarquables au Kazakhstan, comme peints par les plus grands artistes. Ici, vous pourrez réaliser des photos incroyablement belles, ainsi, si vous posséder un appareil photo, il sera certainement utilisé tout au long du voyage.

Le lac Kaindy

Les photos ne transmettront pas un dixième des sensations et impressions qui se répandront sur vous lors de la contemplation de ce lac. Un endroit incroyable, aussi inhabituel que l'histoire de son apparition. À première vue, il peut sembler qu'il est déjà très ancien et qu’il est apparu à la suite de mouvements des plaques lithosphériques. Ce n'en est cependant pas le cas ! Le lac Kaindy peut être considéré comme l'un des plus jeunes lacs non artificiels du Kazakhstan. Il s'est formé il y a seulement 100 ans, quand un énorme glissement de terrain, qui est descendu en 1910, a bloqué la gorge. Peu à peu, l'eau de source cristalline a rempli ce réservoir, inondant la forêt de conifères qui poussait ici autrefois. Ce qui est surprenant, c'est que les troncs de ces arbres sont restés préservés...mais seulement sous l'eau ! Ceux-ci, qui s'élèvent au-dessus de la surface, sont complètement nus et tiennent debout seuls jusqu'à ce jour, comme des pics. La population locale les appelle les « gardiens » du lac. Ici, l'eau est bleue, changeant souvent de couleurs, du vert émeraude au bleu azur. Cependant, en vous rapprochant, vous serez surpris par sa clarté cristalline, à travers laquelle vous pourrez voir le monde sous-marin du Kaindy dans toute sa splendeur. Si vous êtes amateur de plongée, vous ne pourrez pas apprécier cet endroit. Si vous êtes un amateur de plongée, alors vous allez apprécier davantage cet endroit.

Ce qu'il faut retenir : le lac est situé à 288 km d'Almaty, près du village de Saty. Lors des 12 derniers kilomètres du village jusqu’au lac, vous allez devoir traverser une région avec un terrain escarpé. Soyez prêt à payer une taxe environnementale, car le lac Kaindy, ainsi que la forêt de bouleaux adjacente, font partie d’un parc national depuis 2007. Il fait froid de baigner ici, la température du lac ne dépassant pas les 6°С, mais l'air maintient généralement une température ambiante favorable de 23°C. Des maisons d’hôtes sont disponibles près du village Saty avec toutes les commodités. L’infrastructure touristique est plutôt développée ici. Si vous le souhaitez, vous pouvez réaliser un tour au bord du lac sans avoir à vous soucier en avance de la nuitée et du moyen de transport.

Bourabay - un vrai paradis touristique


Il nous est difficile, ordinairement, de contempler les paysages, qui s’ouvrirait à nous depuis les hauteurs. Si seulement, nous avions des ailes dirait-on. Néanmoins, l’un des avantages d’une visite à Bourabay réside justement dans cette possibilité, sans l’aide d’un hélicoptère. Pour ce faire, il vous suffira de gravir la montagne de Bölektau et vous aurez à votre disposition une magnifique plateforme d’observation à 147 mètres d’altitude. Depuis celle-ci, une vue imprenable s’offrira à vous sur tous les endroits naturels incroyables de la région : Bourabay et le grand lac de Chebache, les rochers Jumbaqtas, la montagne Oqjetpes et la Baie Bleue (Goluboï Zaliv). Un tel image est à couper le souffle, il vous fait oublier un instant où vous vous trouvez, et nous nous rendons compte, à cet instant, de la chance que nous avons de pouvoir visiter ce genre d’endroit paradisiaque, tout près de chez soi.

De nombreux touristes, qui visitent Bourabay pour la première fois, se posent la question du comment est-ce qu’un tel oasis a pu apparaître au milieu d’une immense steppe infinie ? Lorsqu’ils aperçoivent les gigantesques montagnes couvertes de forêts denses, les lacs et les monceaux de pierres aux formes des plus étranges, ils attestent du miracle de son apparition. Ici, tout est prévu pour que vous passiez vos vacances telles que vous les avez imaginés : vous pouvez bronzer l’été sur la plage près d’un lac aux eaux pures et fraîches, des stations balnéaires avec des services de spa et de massage sont à votre disposition, et pour ceux qui préfèrent les loisirs et promenades actifs, vous pouvez profiter des excursions à cheval, des escalades sur les célèbres rochers et montagnes Bölektau, Siniuha, et Oqjetpes, et ramasser des champignons et des baies, et bien plus encore.

Et maintenant, des conseils pratiques, sur comment réaliser des belles photos.

Ce qu'il faut retenir : si vous décidez de conquérir la montagne Bölektau tout seul, et non en petits groupes d’excursion (ce qui a ses avantages comme la présence d’un guide qui vous racontera toutes les histoires et légendes liées à cet endroit), voici quelques informations utiles. N’ayant pas peur de prendre la voiture car au pied de la montagne se trouvent des parkings (payants et gratuits). Il vous sera difficile de vous perdre avec une carte, et surtout sachant que vous pouvez faire appel aux nombreux résidents locaux qui seront ravis de vous aider. Même si la montée ne sera pas difficile en soi, pensez à prendre des chaussures confortables et des vêtements contre les vents. Également, notez qu’il est dangereux de gravir la montagne après ou pendant un temps pluvieux.

Bozjyra : une zone lunaire sur la Terre

Internet est rempli de photos incroyables de cet endroit. Les touristes affluent du monde entier pour voir de leurs propres yeux et toucher à ce miracle de la nature. Celle-ci, comme pour s’excuser de la multitude de régions sèches et monotonement steppiques, a créé cette île étonnante, la peignant de tons gris clair, blanchâtres et beige.

Autrefois, le plateau d’Oust-Ourt était complètement recouvert d’eau. Cette terre accueillait autrefois les eaux de Téthys, un ancien océan qui existait il y a plus de 10 millions d’années avant notre ère. Ce dernier est à l’origine de toutes les mers et océans sur notre Terre. Les profondeurs de ces derniers équivalent à la profondeur de petits lacs comparativement à ceux de Téthys. Néanmoins, avec les changements climatiques et du relief, l’océan s’est retiré érodant au passage le calcaire tendre par vagues énormes. Le vent et le soleil ont peaufiné son travail scellant à jamais les rochers malléables sous des formes fantastiques : des tours, des châteaux, des pics acérés, de longs canyons et des mêmes des yourtes. Ces lieux sont célèbres pour deux grands sommets calcaires (200 mètres de hauteur) qui ressemblent aux crocs de prédateurs. Pour les passionnés de géologie, si vous avez du temps, ainsi qu’une bonne vision, vous pouvez partir à la recherche de coquillages pétrifiés de formes intéressantes, au fond du canyon, et les plus chanceux pourront peut-être tomber sur des fragments d’os ou de dents de requins préhistoriques.

Ce qu'il faut retenir : Bozjyra est située à 300 km de la ville d'Aqtau et vous pouvez vous y rendre de deux manières. En vue de l’absence de routes asphaltées en direction des canyons, il vous faudra louer un véhicule tout-terrain. Avec l’aide d’un guide ou d’une carte, vous pouvez accéder à un sentier menant à la plateforme d'observation naturelle. Celle-ci offre une vue imprenable sur le paysage cosmique de Bozjyra. La deuxième manière consiste à faire appel aux services des agences de voyages, pour réaliser un voyage complet dans la région de Mañgistaw, visiter les mosquées souterraines de Shopan Ata et de Beket Ata, et réaliser des safaris dans les sables de Tuyesu. Néanmoins, soyez prêts au fait que le prix puisse être élevé. Il vous faudra prévoir 100 000 ₸ environ pour 3-4 personnes. Cependant, soyez certains que cela en vaudra largement le coup !

Les sources de Rahmanov

Au cœur des montagnes de l'Altaï, à 2000 mètres au-dessus du niveau de la mer, on peut admirer les vues imprenables sur le pic sacré de Béloukha, qui est le plus haut sommet de l'Altaï, sur la cascade des chutes d'Arasan, sur les sources thermales de plein air, tout un paradis sur Terre ! Vous le devez à vous même de venir admirer cette beauté naturelle ! La station balnéaire « les sources de Rahmanov » séduiront les touristes et ce grâce à plusieurs éléments : ce lieu jouit d’un esthétisme naturel unique, et d’une aura positive qui renforce sa santé. Nous pouvons profiter ici de la beauté de la nature intacte soigneusement protégée, tout en améliorant notre santé, en restaurant toutes les ressources vitales de corps.

Des personnes viennent ici du monde entier, et ce, depuis plusieurs siècles, pour soigner des maladies de la peau, des maladies cardiovasculaires, des maladies du système nerveux, normaliser la pression artérielle et atténuer les effets des allergies saisonnières. De plus, les sources de radon d’ici ont une composition tellement équilibrée, qu'elles sont prescrites pour, presque, toutes les personnes, et ses différences de température, qui varient entre 24°C et plus, permettent de sélectionner des soins au plus appropriées pour les différents types de maladies.

Après un repos dans cet endroit, vous vous souviendrez longtemps de la beauté et de l'effet miraculeux apaisant de la nature locale. Les cèdres majestueux de l'Altaï poussent depuis des centaines d'années, sur les pentes des montagnes, et saturent l'air d’un parfum délicat d’aiguilles de pins. Les sommets des massifs montagneux sont comme couverts de sucre, les eaux du lac de Rahmanov, l’une des plus pures, brillent sous le soleil avec une surface lisse parfaite...quelle grâce !

Ce qu'il faut retenir : il vous sera difficile de vous rendre à la zone de repos et à la station balnéaire sans avoir accès à un véhicule tout-terrain. Les chemins d’accès sont affichés sur les cartes mais leurs conditions ne sont très bonnes. Néanmoins, la station balnéaire propose à leurs clients de réaliser le trajet en bus, une option plus pratique. En plus des cures à la station thermale, vous aurez accès à différentes activités, telles que des montées en montagne, des visites des cascades, des randonnées pédestres ou équestres, des excursions, faire du bateau, et, en hiver, profiter de la montagne pour skier et faire du snowboard.

Les lacs de Qorgaljyn (Korgalzhyn)

Les flamants roses, et même des pélicans frisés, au Kazakhstan...inattendu, n'est-ce pas ? L’exotisme ! Vous pouvez les admirer dans toute leurs splendeurs et dans leurs habitats naturels sur le territoire de la réserve naturelle de Qorgaljyn. En plus de ces oiseaux, une centaine d’autres espèces peuvent être vues ici grâce au croisement de deux voies migratoires, la voie de l’Asie centrale et la voie Sibérie-Europe du Sud. Lors des migrations, les eaux des deux lacs communicants, Qorgaljyn et Teñiz, sont simplement inondées d’une variété d’espèces rares d’oiseaux, que vous ne retrouverez certainement nulle part ailleurs dans la steppe. Cet endroit peut facilement être appelé l'un des plus beaux et uniques endroits dans toute l'Eurasie. Cette place est d’autant plus particulièrement belle en avril, lorsque les rives des lacs sont couvertes d’un tapis de tulipes schrenkii, inscrits dans le livre rouge des espèces menacées et protégées du Kazakhstan. La particularité du lac de Teñiz est qu’il s’agit d’un lac salé, vous pouvez vous y allonger sur le dos en toute sécurité et lire votre livre préféré. Qorgaljyn, de l’autre côté, est un lac d’eau douce mais bénéficiant d’un magnifique relief, les roseaux l’ont divisé en deux lacs séparés, portant le même nom. Les photos que vous prendriez d’ici seront à la hauteur des photos du National Geographic, riches, originales, comme resplendissantes de la beauté d’une nature vierge.

Ce qu'il faut retenir : il est impossible d'aller librement sur le territoire du parc, vous pouvez y accéder seulement avec une autorisation spéciale et accompagné par l’un de ses employés. Vous pouvez faire appel aux organisateurs d’éco-excursions, entre mai et octobre, et visiter le parc en véhicule tout-terrain ou en bus dédié. Néanmoins, si vous êtes déterminé à voyager seul, ne négligez pas nos conseils concernant votre moyen de transport. Un véhicule tout-terrain vous aidera à naviguer sur des routes steppiques extrêmement poussiéreuses, par moments caillouteuses et non pavées. La taxe environnementale est d’environ 300 ₸. Les services de guide dans la région varient autour de 15 000 ₸. Il existe également diverses excursions complètes, qui comprennent la visite de plusieurs lieux touristiques, des randonnées pédestres, etc.

Les montagnes colorées d'Aqtau et les célèbres dunes chantantes

Les magnifiques montagnes colorées d’Aqtau sont considérées, à juste titre, comme perle du parc national d’Altyn-Emel. Aqtau, du kazakh, signifie montagne blanche, cependant, elle l’est seulement vu de loin. De plus près, les couleurs semblent brillantes et inhabituelles, et la variété des formes étranges ainsi que la dispersion de petits cristaux de calcite scintillants ne font que compléter cette image étonnante. Lorsque les montagnes illuminent les doux rayons orange-rouges du soleil, vous pourrez prendre des photos inimaginables, ce que font la plupart des touristes.

Néanmoins, ce n'est pas tout. Si Aqtau est la perle d’Altyn-Emel, alors Aqqum-Qalkhan, les dunes chantantes, est son diamant. Il fait partie des « 7 nouvelles merveilles de la nature », parce qu’il chante ! La moindre rafale de vent, arrachant le sable du sommet des dunes, les fait gronder, tel un orgue. Ne parlons même pas des photos que vous pourrez réaliser ici avec au fond le soleil couchant !

Ce qu'il faut retenir : si vous êtes arrivé jusqu’ici, vous savez maintenant, que beaucoup de ces endroits ne bénéficient malheureusement pas encore d’une bonne accessibilité routière. C’est pourquoi, nous recommandons, encore ici, d’utiliser un bon véhicule tout-terrain, la route ne vous menant seulement aux villes de Nurum et d’Aqtöbe, suivie d’une steppe habituelle. Soyez prêts à ce que le sable et la poussière soient omniprésents. Vous aurez, néanmoins, l’occasion de vous rafraîchir de votre long voyage grâce au source de radon curative à Qosbastau, et également un peu plus loin dans la profondeur des montagnes. Il est préférable, cependant, d’aller jusqu’au dunes chantantes dans le cadre d’une excursion, car tous les frais, guide, nourriture, logement etc., seront inclus dans le prix.

La montagne sacrée à trois sommets de l'Altaï – Béloukha

Béloukha. La demeure de la déesse Umai, le lieu d'énergie cosmique, « le témoin blanc du passé et le garant de l'avenir », toutes ces épithètes n’ont pas été attribué par hasard à la plus haute montagne de l'Altaï. Pendant des siècles, divers peuples, qui vivaient autrefois sur le territoire de la Russie, du Kazakhstan, de la Mongolie et de la Chine modernes, l’ont enchanté de diverses légendes et d’un mysticisme, souvent associés à différentes croyances. Même aujourd’hui, à la simple vue des sommets enneigés, vous ressentez la chair de poule, et des images du passé apparaissent sous vos yeux. Les meilleures vues s'ouvrent depuis la source de la rivière Katoun, non loin de laquelle se trouve un lac moraine magnifique, où les pics de la Béloukha se reflètent dans son reflet. En outre, un peu plus loin du mont Béloukha se trouve la montagne Obzornaya, au pied de laquelle se trouve également un petit lac. La vue y est pittoresque et classique, des montagnes, de la neige et une eau cristalline pure. Nous pouvons également atteindre la cascade de Kökköl et profiter de la vue sur ses chutes terribles, tout en capturant les sommets sucrés brillants de la Béloukha.

Ce qu’il faut retenir : ne vous aventurez, en aucun cas, dans les montagnes sans accompagnement, surtout si vous n’êtes pas un alpiniste professionnel qui ne connaît pas en surcroît ces lieux. Premièrement, vous pourriez y rencontrer des difficultés liées à l’absence de chemins et de moyens de communication, avec rien autour à part les pics de la Béloukha comme repère. Deuxièmement, pourquoi vous créer de telles difficultés lorsque vous avez accès à des excursions bien organisées, spécialement conçues pour que les touristes puissent être à l’aise, tout en profitant de leurs venues dans l’un des plus beaux lieux du pays.

Le canyon de Charyn

Dans les contreforts de Tian Shan, se trouve l'une des merveilleuses créations de la nature, le canyon de Charyn, apparu à partir de roches sédimentaires âgées de plus de 12 millions d’années ! Il est considéré comme le deuxième plus long et le plus grand canyon au monde ! Il cède seulement au Grand Canyon des États-Unis, mais sa beauté peut tout à fait lui rivaliser. Pendant des millénaires, le vent, l'eau et la terre ont sculpté ici de merveilleuses sculptures en pierre, ont creusé des grottes et des gorges, donnant au canyon son aspect actuel. Les photos de n'importe quelle partie de cette région sont excellentes, mais si vous descendez au fond du canyon, les images seront d’autant plus impressionnantes. Plus particulièrement, si vous réussissez à capturer les rayons du soleil couchant qui peignent les murs de pierre de Charyn en rouge pourpre.

Ce qu’il faut retenir :il est souhaitable de venir ici en printemps ou en automne, de sorte à éviter la chaleur estivale, lorsque la terre se réchauffe et l'air devient étouffant, afin que cela ne devienne pas un inconvénient à votre voyage. Vous pouvez arriver ici en bus depuis Almaty, en voitures de tourisme ou avec votre propre véhicule. Néanmoins, si vous projetez de descendre dans le canyon en voiture, il est souhaitable de disposer d'un véhicule tout-terrain, car parfois les véhicules simples se renversent ou se retrouvent avec des roues suspendues dans l’air. Les visites en week-end sont les plus populaires. Les touristes sont conduits sur les lieux, on leur montre les meilleurs points d’observation, et on les emmène jusqu’aux légendaires bois des frênes. Il n'y en a que deux dans le monde ! Il existait ici avant l'ère glaciaire et a pu survivre le grand froid. Pour le déjeuner, vous pouvez regarder dans les restaurants locaux, nous conseillons de prendre un repas avec vous, car le café prix « touriste » est un peu cher.

Les lacs Kolsay

Les lacs de Kolsay, comme un collier en azur, ornent les magnifiques pentes nord du majestueux Tian-Shan. Kolsay est composé de trois lacs : le lac inférieur, moyen et supérieur. Le premier est le plus froid et il est situé au plus profond de la gorge. Le second est considéré comme étant le plus beau et le plus grand, avec ses rivages incroyablement pittoresques, avec ses fleurettes alpines, et ses les sommets et pentes couvertes de bois des conifères. Le troisième lac est le plus petit des trois, mais on s’y sent plus confortable. Il est comme caché du monde extérieur sous les rochers, qui protègent son eau cristalline et dans laquelle se reflète la forêt de genévriers. Les photos prises depuis les trois lacs seront toutes magnifiques, et chaque lac se différenciera des autres, les eaux changent très souvent de couleurs, d’azur au malachite, puis à nouveau vers une turquoise ou un bleu foncé.

Ce qu’il faut retenir : vous pouvez vous rendre en voiture seulement jusqu’au premier lac, et il vous faudra payer l'entrée sur le territoire ainsi que la taxe environnementale, ce qui coûte à peu près 200 ₸ par voiture et 650 ₸ par personne. Ensuite, vous pourrez monter à pied le long d’un sentier étroit et rocheux qui vous conduira jusqu’au deuxième lac. La vue qui s'ouvrira à vous vous fera oublier toutes les difficultés liées au chemin. À proximité se trouve un hôtel au bord du lac, où vous pourrez passer la nuit. Sinon, vous pouvez économiser et passer la nuit dans l’une des maisons d’hôtes confortables du village de Saty, ou même installer une tente non loin du 2ème et 3ème lac, cela ne vous coutant que 500 ₸.

Le lac salé Indér / Tuzdyköl

Un autre lac salé est situé à 180 km de la ville d'Atyrau et s'appelle Indér ou Tuzdyköl en kazakh, qui signifie « lac salé ». Il est alimenté par de puissantes sources souterraines transportant des minéraux de haute qualité provenant des profondeurs, incluant potassium, brome, bore, sel, iode et magnésium. On se doit de mentionner les effets positifs de l’eau et des bains de boue sur le corps. Les habitants de cette région ont longtemps noté les effets bénéfiques des eaux salées sur la peau et le corps dans son ensemble. L’eau libère le corps de toxines, désinfecte les petites blessures et aide à guérir les maladies de la peau. Néanmoins, Indér n’est pas seulement célèbre pour cela, la surface étincelante, blanche comme neige, et les cristaux de sel scintillants le long de la rive, font de lui un véritable lieu de pèlerinage pour les amateurs de photos vives.

Ce qu’il faut retenir : ce lieu est accessible en voiture, après 180 km sur asphalte puis 20 km sur chemin pavé, ou dans le cadre d'une visite « bien-être » proposé par des agences locales. Il y a des tentes sur la plage et tout ce dont vous avez besoin pour vous détendre après un bain de boue et une baignade. Gardez à l'esprit qu’il est préférable de ne pas dépasser plus de 20 minutes dans les bains de boue, afin de ne pas sursaturer le corps en sels et dessécher la peau.

Voici notre top 10 des plus beaux paysages du Kazakhstan. Nous voulions, initialement, réaliser un article sur les plus beaux endroits pour prendre les meilleures photos, cependant, il nous a été impossible de ne pas nous plonger dans l’histoire et les particularités touristiques de ces lieux incroyables. Nous avons recueilli pour vous les petits conseils utiles qu’un voyageur lambda pourrait oublier. Si vous compter réaliser ce top 10 lors d’un voyage dans notre pays, vous comprendrez facilement notre enthousiasme, car chacun de ces endroits vous enchantera et vous surprendra à sa manière, tout en arrosant votre soif pour de nouveaux voyages !